Couteau Tojiro : le couteau des chefs

Le couteau Tojiro fait pour les chefs

Logo de la marque Tojiro, producteur japonais de couteau

D’abord centrée sur la fabrication d’outils tranchants dans le domaine de l’agriculture, la marque Tojiro se dirige doucement vers les couteaux de cuisine, avec la volonté de proposer des articles haut de gamme. Le but était que le couteau Tojiro atteigne une place prestigieuse dans toutes les cuisines du monde.

Pari réussi : Tojiro est la 1re marque sur le marché au Japon, avec ses couteaux qui sont parmi les plus tranchants du monde. 

Couteau Tojiro : l’histoire de ce couteau japonais

Forgeron japonais, qui travaille le métal comme le sont les couteaux Tojiro

Mais revenons aux origines de la marque et remontons en 1955, lorsque la société voit le jour à Nigata, au Japon. À l’époque, on ne voyait que par l’acier carbone, qui était, aux yeux de tous, bien plus tranchant que n’importe quel autre acier. 

Le fondateur de Tojiro se lance alors dans un pari fou : il décide de prouver que l’acier peut dépasser la qualité de coupe de l’acier carbone. Car, après tout, la seule chose qu’on attend d’un couteau, c’est qu’il coupe !

Sans le savoir, il va donner un grand coup de pied dans la sphère de la coutellerie et en bousculer les codes.

D’abord orientée dans le domaine de l’agriculture, la marque entame la fabrication de couteau Tojiro, avec pour objectif de voir leurs outils utilisés par les cuisiniers du monde entier. Pour y arriver, l’entreprise n’utilise alors que des matériaux d’excellente qualité comme l’acier :

  • VG10 (maintenant l’acier préféré des Japonais, la crème de la crème en matière de performance et d’équilibre !) ;
  • SGPS (conçu à partir de poudre d’acier frittée, il est considéré comme l’un des meilleurs aciers au monde).

Ainsi, chaque couteau tojiro est aiguisé à la main par de grands maîtres affûteurs. Car, il ne suffit pas de trouver un matériau haut de gamme, encore faut-il le travailler de manière optimale. C’est pourquoi l’artisanat est mis au centre de l’entreprise et du couteau tojiro. D’ailleurs, elle finit par développer un savoir-faire inégalé, forte de toutes ses années d’expérience.

Tojiro veut voir plus loin et pense la conception de ses couteaux, fabriqués dans la tradition japonaise, à destination du marché européen. 

Aujourd’hui, de nombreux chefs étoilés et de prestigieuses brigades utilisent les couteaux Tojiro, avec leurs lames particulièrement résistantes qui en font de très bon couteaux à decouper.

Les gammes de couteau Tojiro proposé

La marque propose maintenant différentes gammes d’outils comme la :

  • DP Série, qui a été pensée par des professionnels à destination d’autre professionnels de la gastronomie ;
  • ZEN, pour les amateurs de l’Orient qui souhaite se former au couteau japonais ;
  • Tojiro FLASH, proposant les couteaux les plus aboutis du marché, avec une lame composé de 23 couches d’acier d’amassé et d’acier VG10 ;
  • Hand-Made by Tojiro, avec des lames forgées par les meilleurs artisans de l’entreprise, disposant de qualités exceptionnelles de coupe ;
  • les couteaux Tojiro Shippu black, similaire aux couteaux Kai black , etc.

Que ce soit des couteaux au style japonais traditionnel ou à l’ergonomie unique et originale, vous avez l’embarras du choix ! De plus, chaque lame est traitée avec de l’acier VG10, garantissant une dureté d’environ 61 HCR. 

Tojiro se trouve en première place sur le marché japonais, avec ses couteaux qui font partie des plus tranchants du monde ! 

Couteau Tojiro DP Série : notre test 

Image d'un couteau Tojiro de la série DP
Couteau Tojiro DP série

Nous avons testé pour vous le couteau Tojiro DP Série. Cette gamme de la marque est l’une des plus prisées par les brigades étoilées du monde entier !

Elle dispose de plusieurs formes et tailles, qui possèdent tous un coupant exceptionnel, grâce à leur lame en acier VG10. Il faut savoir que la gamme DP Série est la plus utilisée au Japon, que ce soit par les professionnels ou les particuliers. 

Le couteau Tojiro DP Série est polyvalent et s’utilise très facilement dans le quotidien. Sa lame, haute et longue de 21 cm est conçue avec :

  • son noyau en acier VG10 ;
  • du chrome 13 qui la recouvre.

Son manche en bois composite « Eco-wood » avec 3 rivets, ne risque pas de se détériorer face à l’usure du temps puisqu’il est imputrescible. Il est donc résistant face au vieillissement, vous pourrez vous en servir très longtemps sans risque d’usure.

Le couteau au tranchant unique

L’ergonomie de ce couteau de cuisine Tojiro est aussi excellente que sa qualité et sa précision de coupe, qui fera à coup sûr le bonheur des professionnels ou des passionnés.

Utilisé par les plus grands cuisiniers, ce couteau de chef ne faiblit pas devant une utilisation très régulière et sera capable de suivre un rythme effréné, si tant est qu’on veille à entretenir régulièrement sa lame avec une pierre à aiguiser d’aussi grande qualité.

En effet, même s’il fait partie des couteaux les plus tranchants au monde, sa lame a besoin d’un affûtage pour ne pas perdre de son coupant. 

Léger, il est très facile à prendre en main et sera capable de découper autant la viande que le poisson. Aucune chair ne lui résiste ! 

L’acier VG10, à l’épreuve du temps

Pour ceux qui l’ignorent, le VG10 est un acier inoxydable, qui ne craint ni l’usure, ni la corrosion. Il sera plus solide qu’un acier basique, grâce à sa haute teneur en carbone, qui est de 1 %, au lieu de 0,5 % pour les autres aciers. Non seulement, cet acier rend la lame plus tranchante qu’un rasoir affûter, mais le temps qui passe ou l’humidité ne lui feront pas peur !

Couteau Tojiro DP Série : bilan du test

Caractéristiques du produit :

  • lame en acier VG10 très tranchante ;
  • manche en bois composite imputrescible ;
  • belle ergonomie pour une prise en main optimale ;
  • qualité de coupe exceptionnelle ;
  • fabriqué dans la tradition japonaise ;
  • utilisé par les grands chefs étoilés.

On a aimé :

  • son tranchant exceptionnel ;
  • sa légèreté, pour une ergonomie parfaite ;
  • la polyvalence de cet outil, qui vous permet de couper la viande ou le poisson sans effort ;
  • la qualité de sa fabrication qui le rend résistant face au temps qui passe et à l’usure. 

On a moins aimé :

  • l’affûtage de la lame, qui doit se faire avec une pierre à aiguiser de qualité.
avis-couteau-japonais.fr
Logo