Kasumi

Kasumi – Depuis 1916.

Kasumi est une marque de fabricant de couteau par la coutellerie Sumikama à Seki, au Japon, la région célèbre pour ses couteaux et leur fabrication. Depuis 1916, Kasumi propose une gamme des meilleurs couteaux japonais trouvable sur le marché. En utilisant des connaissances ainsi que des compétences recueillis depuis plus de 100 ans d’artisanat de lame japonaise. Kasumi reste donc une marque de confiance au Japon.

La marque Kasumi est un fabricant majeur de son secteur

Kasumi propose ainsi des lames de qualité à haute valeur ajoutée au travers de l’utilisation des même méthodes venant de la tradition vieille de 800 ans des forgeurs de Seki. Sa formidable capacité à harmoniser de nouvelles technologie et de nouveaux matériaux en font une des marques majeurs du secteur. Acheter une lame Kasumi est aussi secure qu’investir dans l’or !

Un couteau Kasumi est aussi sécuritaire que l'or !

La marque a été l’une des première à proposer de l’acier Damas plié et enroulé autour d’un coeur en acier VG-10, un acier contenant du carbone, du chrome, du molybdène, du vanadium et du cobalt. Beaucoup d’autres fabricants de couteau ont par la suite recopié cette technique de fabrication.

La technique du Orikaeshi Tanren est un forgeage traditionnel pour les Katana que Kasumi utilise dans ses procédés
Technique du « Orikaeshi Tanren » (forgeage pour les Katana) qui nécessite le travail simultané de plusieurs forgerons

On peut retrouver ainsi 2 gammes principales de couteaux Kasumi composé d’acier VG-10 :

  • VG-10 Damas
  • VG-10 Pro

Couteau Kasumi VG-10 Damas

Cette gamme de couteaux est produite à partir de 33 couches d’acier inoxydable. Seule la couche centrale sert de tranchant, elle même fabriquée en acier inoxydable VG-10.

Le VG-10 est, de part sa composition, d’une durabilité accrue et d’un aiguisage facile. Il s’agit d’un acier de haute qualité développé et servant seulement pour les couteaux et les ciseaux.

C'est un couteau Kasumi Damascus dont l'acier a été repli 16 fois sur lui et qui crée ce beau design

L’ajout de cobalt à cet acier nécessite une technique de trempage spéciale afin de tirer le meilleur parti de cet acier. La fabrique Sumikama prend un très grand soin à ce que cette technique soit bien gardée.

Les couches des deux côtés du noyau en VG-10 sont faites en pliant à plusieurs reprises deux types d’acier inoxydable différents. On les soude ensuite à la main dans une forge jusqu’à ce que l’on obtienne seize couches s’alternant dans une extrême finesse. Les forgerons japonais soudent ensuite ces seize couches sur les deux côtés du noyau en VG-10.

Le manche du couteau possède une soie complète avec du bois de pakka riveté de chaque côté de la soie, créant ainsi un manche très distinctif et confortable. Le manche en bois de pakka est fait de plusieurs couches de bois imprégnées d’une résine plastique. Ces plusieurs couches de bois de pakka permettent donc de révéler de très belles figures formées naturellement dans le bois.

Couteau Kasumi Solid VG-10 Pro

Au travers de sa deuxième gamme phare, Kasumi présente les premiers couteaux VG-10 « super acier » de style occidental. Kasumi propose cette 2e série de couteau VG-10 Pro à l’aide d’une autre approche du forgeage.

Couteau Gyuto VG-10 Pro monométal,

Les couteaux VG-10 sont largement connus comme des couteaux à revêtement multicouches avec un motif décoratif sur la lame. Les couteaux VG-10 Pro sont des couteaux avec une seule en « super acier » VG-10 dont l’épaisseur varie de 1,8 mm à 2,1 mm selon la longueur du couteau.

Pour comparer, la couche centrale de « super acier » VG-10 d’un modèle Standard ne possède une épaisseur variant qu’entre 0.3mm et 0.5 mm. Vous gagner ainsi 4 fois plus de « super acier » VG-10 pour un prix qui se compare au modèle standard !

Aussi, les couteaux mono-couche sont beaucoup plus stable et robuste qu’un VG-10 standard car la lame de métal possède la même dureté Rockwell alors qu’un laminé aura une dureté qui varie à chaque couches.

Le manche du VG-10 Pro est quant à lui en matériau composite d’un aspect granit et luisant. Vous n’aurez aussi aucune peine à reconnaitre cette gamme de modèle grâce à une broche en mosaïque caractéristique à sa production.

VG-10 Damas et VG_10 Solid Pro

Pour les deux séries de couteaux Kasumi VG-10, le tranchant est biseauté. Toutefois, le biseau est beaucoup plus fin que celui d’une marque européenne ou américaine. Les couteaux Kasumi ont un biseau de 15 degré, ce qui permet un tranchant très net.

Les couteaux Kasumi n’ont pas de mitre entre la lame et le manche. Lors de sa fabrication, on le soude directement à la lame par forgeage afin éviter que des résidus d’aliments ne se coincent entre la lame et le manche.

Couteau Kasumi : Notre Test

Le modèle testé est un couteau Kasumi Type Gyuto en VG-10 Damas de 45 cm.

Couteau Kasumi Gyuto de 45cm de longueur avec une lame de 20cm en VG-10 Laminé

Nous testons cette fois çi un couteau de type Gyuto de chez kasumi, et la première chose que l’on peut observer est que le travail de fabrication qu’il y a derrière se fait réellement ressentir. L’aspect acier de Damas donne un très beau rendu.

Le manche est en bois foncé est ergonomique et bien équilibré. De part sa symétrie, il est tout à fait adapté pour les gauchers comme les droitier.

La lame de 20 cm permet de couvrir de toute sa longueur une planche à découper standard, permettant donc de couper de gros aliment comme du chou ou une pile d’épinards en 1 fois, ce qui rend la tache beaucoup plus rapide.

Vous n’aurez pratiquement pas besoin d’aiguiser votre lame grâce à l’acier VG-10 qui garde sont affûtage beaucoup plus longtemps qu’un autre acier standard.

Ce couteau Kasumi rendra votre travail en cuisine beaucoup plus rapide, vous facilitant ainsi les tâches qui prennent du temps. Nous vous conseillons vivement l’achat de ce couteau dont notre testeur en fait l’utilisation quotidiennement !

Couteau Kasumi VG10 damas Gyuto: Bilan du Test

Caractérisitique du produit :

  • Couche centrale en acier VG-10
  • Possède un aspect acier de Damas de part le pliage de l’acier
  • Procédé de fabrication identique au « Orikaeshi Tanren » (forgeage pour les Katana)
  • Dureté 59-60 degré HRC Rockwell
  • Manche en bois traité
  • Made in Japan

On a aimé :

  • Son aspect laminé scintillant
  • sa coupe irréprochable
  • la durabilité de son aiguisage
  • long, léger et équilibré
  • le manche très ergonomique
  • en bref : Tout !

On a moins aimé :

  • le seul défaut que nous avons pu lui trouver est son prix quelque peu élevé, mais dont le rapport/qualité prix reste incroyable !
avis-couteau-japonais.fr
Logo